Rectificatif au sujet de la Maison Notre-Dame de Montgardin

 

maisonnotredameM. l’abbé Laurençon a récemment envoyé une lettre aux amis et bienfaiteurs pour présenter la Maison Notre-Dame fondée en 2011 à Montgardin.

Il prétend qu’il s’agit là « d’une maison ‘plus contemplative’ selon l’expression de notre vénéré fondateur qui avait émis le souhait d’une telle institution. »

La réalité est tout autre. La Maison Notre-Dame de Montgardin est avant tout une prison ecclésiastique. Et si notre fondateur a bien parlé d’une maison ‘plus contemplative’ , il n’a jamais émis de souhait au sujet d’un futur pénitencier dans la FSSPX.

Dans cette maison réside trois espèces de prêtres :

des geôliers.

des délinquants. C’est à leur sujet que M. l’abbé Laurençon écrit : « notre maison est destinée aussi à recevoir des prêtres résidents parfois pour un temps assez long pour des raisons diverses. […] ils ne sont pas au chômage mais » ne font que « des travaux d’écriture » sans aucun ministère. En ce sens, M. l’abbé Laurençon a raison d’écrire quelques paragraphes après : « nous considérons comme providentielle notre proximité » avec le sanctuaire de N-D du Laus, où Notre-Dame est « spécialement invoqué sous le vocable de ‘refuge des pécheurs’. »

Prions les uns pour les autres et gardons en mémoire l’avertissement de saint Paul : « Que celui qui se croit debout, prenne garde de tomber… ».

des victimes de l’arbitraire de Mgr Fellay qui y subissent une injuste peine. Dénoncer, par exemple, publiquement les manœuvres de Menzingen y conduit infailliblement…

De plus, si en privé, M. l’abbé Laurençon avoue ne pas apprécier sa nomination comme prieur d’une telle prison, en public il s’est cru obliger d’écrire : « Nous sommes bien reconnaissant à nos supérieurs d’avoir choisi de nous établir dans les conditions idéales pour la vie de retraite et de prière que nous avons à mener. »

Telles sont les principales subtilités de cette communication de la Fraternité sacerdotale saint Pie X au sujet de la maison de Montgardin.

 

Ce contenu a été publié dans Aux confrères Prêtres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.