Grande prière à saint Jean-Paul II

assiseMgrMgr Lefebvre déclarait en 1986 au sujet des rassemblements interreligieux d’Assise fait au nom des principes de Vatican II : « C’est diabolique. C’est diabolique. […] Alors, quel est ce pape ?… Moi, je ne sais plus quoi vous dire, vraiment… je ne sais pas… Mais en tout cas il [Jean-Paul II] est inspiré par le diable quand il fait ça… Il n’est pas inspiré par l’Esprit-Saint, ce n’est pas possible… Il est inspiré par le diable, et au service de la Maçonnerie, c’est évident. La Maçonnerie a toujours rêvé de ça : la réunion de toutes les religions. » (Ecône, 28-01-1986) et Mgr Lefebvre disait en 1988 que « la chaire de Pierre » était « occupés par des antichrists ».

En 2014, l’Eglise conciliaire a décidé de canoniser un antichrist inspiré par le diable.

Pour Assise, Mgr Lefebvre avait faire un dessin où Jean-Paul II était refusé au ciel mais accueilli en enfer. Dans l’esprit de ces dessins, nous avons penser que l’événement de cette canonisation mérite bien une prière spéciale avec ses litanies. Imprimés en recto verso ces deux documents, dessin et prière, peuvent constituer une image commémorative.

Veillez à ne sauter aucun paragraphe.

Télécharger ici l’image souvenir

jpIIdemonPrière à saint Jean-Paul II-le-Grand

O Saint Jean-Paul, Toi qui baisa « respectueusement » le coran[1], Toi qui, dans la « forêt sacrée » du Togo, incliné devant « une citrouille séchée remplie d’eau et de farine de maïs », a « prié pour la première fois avec des animistes »[2], Toi qui a loué la « profonde religiosité de Luther »[3], Toi qui a mis Bouddha, Mahomet et Zoroastre au même rang que Jésus-Christ[4], Toi qui, par amour de la liberté religieuse, a poussé les derniers Etats catholiques à ne plus professer la vraie religion[5], Toi qui a toujours su plaire à nos « frères aînés » en reconnaissant que « l’ancienne Alliance n’avait jamais été révoquée »[6], vient en aide à tes frères traditionalistes afin qu’ils parviennent à « la pleine réconciliation » et « qu’ils soient un ».

O Bienheureux Jean-Paul, Toi qui a tant souffert des intégristes Mgr Lefebvre et Mgr de Castro-Mayer qui te refusèrent le titre de « Bon Pasteur »[7], intercède auprès du dieu des modernistes et de la conscience onusienne de l’humanité, pour que l’œuvre commencé par ton fidèle successeur Benoît, qui t’a heureusement glorifié, arrive à bon terme. Il voulait « réduire les durcissements » de la Fsspx et savait par expérience « que le retour dans la grande et vaste Église commune » change le « climat interne » des « communautés auparavant séparées de Rome. »[8]

O Saint Jean-Paul, Toi pour qui Vatican II a été une « nouvelle Pentecôte »[9], rend grâce au Prince de ce monde d’avoir des successeurs fidèles à tes enseignements entachés d’hérésies. Gloire à Benoît qui n’abandonna jamais « la boussole de l’Eglise pour le XXIe siècle » : le « Concile Vatican II »[10]. Honneur au zélé François pour qui « Vatican II », cette « relecture de l’Évangile à la lumière de la culture contemporaine »,  est « absolument irréversible. »[11] Qu’ils tiennent bon sur le « magistère post-conciliaire », car « on ne peut pas geler l’autorité magistérielle de l’Église à l’année 1962, ceci doit être bien clair pour la Fraternité »[12].

O Bienheureux Jean-Paul, fortifie Mgr Fellay afin qu’il éclaire les incrédules qui doutent que la Fsspx ait obtenu, par ses millions de chapelet, ce qu’elle avait demandé. Que ces « hommes de peu de foi » comprennent que demander la royauté sociale du Christ et obtenir « la saine laïcité » c’est la même chose. Que demander que « la messe tridentine soit rétablie dans ses droits » et obtenir un « rite extraordinaire » aussi saint que la messe bâtarde promue « rite ordinaire », c’est la même chose[13]. Que demander le retrait et obtenir la levée de l’excommunication qu’ils ont toujours contestée, c’est la même chose[14]. Qu’attribuer toutes ces grâces à la sainte Vierge, ce n’est point blasphémer mais faire preuve d’esprit surnaturel.

O Saint Jean-Paul, aide les prêtres et les fidèles à toujours faire plus aveuglément confiance au supérieur de la Fsspx. Que ce dernier arrive à les persuader que les choses ont changé à Rome. Que Benoît ne voulait pas d’Assise III et qu’il t’a béatifié uniquement sous la pression des partisans de l’herméneutique de la rupture[15]. Que la déclaration du 15 avril 2012 était un « texte extrêmement délicat et même on peut dire que dans la Fraternité il n’a pas fait l’unanimité si bien que j’ai dit à Rome : je le retire, ça sert à rien ; si il n’est même pas compris chez nous, euh, parce qu’il était peut-être trop subtil, ben, tant pis, on le retire », que François est « comme homme d’action » « prudent » et que « dans ses sermons, on voit qu’il a la foi »[16] ; blabla, blabla, blabla… Bref, aide-les, par esprit d’obéissance, à supporter en silence toutes les âneries que peut dire Mgr Fellay pour mieux travailler ensuite à la gloire de Dieu, au bien de l’Eglise et au salut des âmes…

O Bienheureux Jean-Paul, donne toujours plus de prudence surnaturelle à Mgr Fellay pour enterrer le « principe lumineux » du fondateur : « le lien officiel à la Rome moderniste n’est rien à côté de la préservation de la foi »[17], ainsi que celui du Chapitre de 2006 : « pas d’accord pratique sans accord doctrinal »[18]. O Grand Jean-Paul, merci d’avoir fait comprendre à Mgr Fellay les erreurs de Mgr Lefebvre qui faisait parti de ceux qui « pour faciliter les choses font une identification entre l’Eglise Officielle et l’Eglise Moderniste. Mais c’est une erreur, car nous parlons d’une réalité concrète. »[19] Oui merci pour ce prodige, car là où Mgr Lefebvre affirmait : « ce transfert d’autorité, c’est ça qui est excessivement grave. Il ne suffit pas de dire : on n’a rien changé dans la pratique… »[20] Mgr Fellay, lui, aujourd’hui prétend : « quel que soit l’accord : pas de compromis ! Nous restons tels que nous sommes » (The angelus) et « le seul vrai principe c’est de rester catholique » même dans une « Eglise conciliaire, contrefaçon d’Eglise, évolutive, pentecôtiste, et syncrétiste. »[21]

O Bienheureux Jean-Paul, que la prétention si peu catholique et irréaliste de Mgr Lefebvre de vouloir poser ses conditions avant tout dialogue avec Rome cesse à jamais car « Rome ne perd jamais la face »[22]. Que la Fraternité accepte d’être libre dans une Eglise libre. Que saint Jean XXIII et le Bienheureux Pie IX, fassent comprendre, à ceux qui ont une fausse notion de la « Tradition vivante » et de sa « réalité concrète », que le pape de l’aggiornamento et le pape du Syllabus doivent cohabiter paisiblement dans la grande Eglise qui est « Communion ». Que « le Pontife Romain », avec la Fsspx, «  peut et doit se réconcilier et transiger avec le progrès, le libéralisme et la civilisation moderne »[23]. Que la Fsspx doit devenir, elle aussi et comme tout le monde, « un misérable affluent du grand mouvement d’apostasie organisé, dans tous les pays, pour l’établissement d’une Église universelle. » (Pie X, Notre charge apostolique, 25 août 1910)

O Saint Jean-Paul aide Mgr Fellay à convaincre les fidèles que « si on a la messe de toujours, inévitablement, on se rapproche de la Tradition ». Que l’Abbaye saint Joseph de Clairval à Flavigny soit un exemple pour la Fraternité. Cette communauté, dont de nombreux moines ont été ordonnés par Mgr Lefebvre, a su faire un accord avec Rome tout en conservant sa spécificité liturgique extraordinaire et sa combativité spirituelle grâce aux Exercices de saint Ignace. Cette communauté en pleine communion avec l’Eglise a su éviter « l’esprit schismatique » en retrouvant un « lien normal avec Rome et l’Église » au point de fabriquer elle-même, dans le silence et la prière, pour les traditionalistes des statues en ton honneur (de 92 € pour le buste du Bx Jean-Paul II à 2700 € pour une statue en pied avec finition en vieil ivoire).

O Bienheureux Jean-Paul, aide Mgr Fellay à purifier la Fraternité de ceux qui ne réalisent pas que tôt ou tard il faudra rejoindre l’Eglise au lieu de se ghettoïser. O Formidable Jean-Paul terrasse le dinosaure et empêche le d’avoir une progéniture spirituelle. Que Mgr Fellay use pour cela de tous les moyens : de la sentence inique mais médicinale à la détention cléricocarcéral à perpétuité en passant par les restrictions mentales et le viol des consciences. O Saint Jean-Paul, débarrasse définitivement la Fraternité des catholiques intégristes, monarchistes, réactionnaires, pétainistes, antisémites et amateurs d’ananas… Donne la victoire à ton serviteur Bernard qui s’est engagé, le 17 juin 2012, à continuer « dans cette perspective [accord pratique sans accord doctrinal] malgré l’opposition assez forte dans les rangs de la Fraternité et au prix de troubles importants. Et j’ai bien l’intention de continuer à faire tous mes efforts pour poursuivre sur ce chemin… »

O Saint Jean-Paul, augmente la dévotion de Mgr Fellay pour l’antichrist du Vatican[24], François, élu homme de l’année 2013 par la communauté LGBT aux USA. Car l’ami des gays, des juifs et des francs-maçons, François, est « notre pape ! »[25] Que Bernard, en vertu du divin branding, évite soigneusement de parler de la « conversion de Rome » car comme le dit le Populaire et Pauvre François : « le prosélytisme est une pompeuse absurdité, cela n’a aucun sens. Ce qui est important c’est de se connaître, d’élargir le cercle des pensées »[26]. Que Mgr Fellay exhorte par contre les fidèles à « faire très attention quand on essaye de porter des jugements sur François parce qu’il n’entre pas dans nos catégories. Il est hors norme. Il est un pape de praxis. C’est pour cela que lorsqu’il parle de doctrine, il s’exprime de manière floue, très floue. Il n’y a plus cette cohérence entre la doctrine et l’action. Il y a de tout dans ses sermons. »[27]

O Sacrilège Jean-Paul, Toi dont les reliques ont provoqué subitement et massivement l’inondation du sanctuaire de Lourdes, vient nous inondé de tes monstrueuses absurdités et vient nous souiller de tes horribles blasphèmes. O ténébreux Jean-Paul invoque le Père du mensonge pour que l’optimisme et l’espérance fassent taire « les prophètes de malheur ». Que ta sainteté mensongère soit la preuve éclatante que l’Eglise conciliaire a les promesses du Christ contre les portes de l’enfer.

O Prince des ténèbres achève ton œuvre ! Il te reste peu de temps pour tromper, « si tu le peux, les élus mêmes ». Persuade-les qu’il n’est pas nécessaire à l’Eglise catholique d’être contre l’Eglise conciliaire. Aide-les, comme l’homme moderne, « à baptiser bien ce qui est mal, vrai ce qui est faux, parce que devenus eux-mêmes mensonge. » Fumées de Satan, faites qu’on ne sache plus ni qui croire ni quand le croire. O paroles prophétiques : « Dans ce nouveau climat, nous avons la ferme espérance d’arriver bientôt à la reconnaissance des droits de la Tradition catholique. » L’heureux dénouement approche car si « malheureusement, dans le contexte actuel de la Fraternité, la nouvelle déclaration ne passera pas »[28], Mgr Fellay, heureusement, reste « ouvert à de nouveaux contacts de la part de Rome et en particulier du nouveau pape », car « C’est l’Eglise de Dieu ! » [29]

O Monstrueux Jean-Paul, hâte le doux jour du bel « accord » de ceux qui ne sont « pas d’accord » ! Que tous ensemble, nous tels que nous sommes et toutes les dissemblantes religions et orientations spirituelles donnons la Paix au monde. Car l’apocalypse c’est maintenant !

Shalom et Bisous pour tous…

Litanie

Saint Jean-Paul, pape du modernisme, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, apôtre de l’œcuménisme, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, apôtre de fraternité universelle, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, destructeur de la doctrine catholique, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, qui avait découronné le Christ Roi, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, pour qui les religions sont toutes plus ou moins bonnes et louables, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, qui avait perverti la notion de la vraie religion, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, apôtre de l’erreur, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, apôtre du naturalisme et de l’athéisme, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, qui s’est éloigné complètement de la religion divinement révélée, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, propagateur d’une fausse charité au détriment de la foi, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, séducteur des âmes, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, qui avait disloqué de fond en comble les fondements de la foi catholique, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, qui avait humilié l’Église Romaine, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, qui avait laissé dans leurs erreurs ceux qui sont hors de l’unique bercail du Christ, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, qui avait sombré dans le comble de l’iniquité en permettant que l’erreur soit mise sur le même banc que la vérité, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, dont les entreprises ne peuvent, en aucune manière, être approuvées par les catholiques, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, fédérateur maçonnique des églises, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, apôtre de l’indifférentisme, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, zélateur du judaïsme, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, pleurnicheur de la ‘Shoah’ nouvelle religion mondialiste, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, admirateur de l’Islam, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, ouvert au Bouddhisme, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, Toi qui a fait ce que le Siège Apostolique n’a jamais autorisé à ses fidèles à savoir prendre part aux congrès des non-catholiques, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, qui avait souillé le Siège Apostolique, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, au service de la Maçonnerie, Shalom et Bisous pour tous.

Saint Jean-Paul, inspiré par le diable, Shalom et Bisous pour tous.

Oraison :

Arrière Satan, ne me tente jamais par la vanité. Ce que tu offres, ce n’est que du mal, bois toi-même ton poison. Que le dragon ne soit pas mon guide. Que la croix soit ma lumière. Amen.


[1] Le 14 mai 1999 au Vatican lors de la visite d’un groupe de chrétiens et de musulmans irakiens, le pape a baisé en public le Coran.

[2] La Croix, 23 août 1985. & Oss. Rom. 11 août 1985.

[3] 31 octobre 1983, message à l’occasion du 500e anniversaire de la naissance de l’hérésiarque Martin Luther.

[4] 9 septembre 1998 : « C’est précisément de cette ouverture primordiale de l’homme à l’égard de Dieu que naissent les différentes religions. Il n’est pas rare qu’à leur origine nous trouvions des fondateurs qui ont réalisé, avec l’aide de l’esprit de Dieu, une plus profonde expérience religieuse. » Oss. Rom., 10 sept. 1998.

[5] Italie, Chili, Irlande, Colombie, Valais…, & Oss. Rom. 20/21 février 1984.

[6] A Mayence, le 17 novembre 1980, aux représentants de la communauté juive de l’Allemagne fédérale, DC 78 (1981), p. 427. Cette affirmation sera reprise par le nouveau Catéchisme de l’Église catholique : « l’ancienne Alliance n’a jamais été révoquée § 121 » et par François dans Evangelii Gaudium (§247-249). Tous contredisent saint Paul aux Hébreux 8, 7-13 : « En disant : Une Alliance nouvelle, Dieu a déclaré la première vieillie; or, ce qui est devenu ancien, ce qui est vieilli, est près de disparaître. »

[7] Lettre du 31 août 1985 : « Très Saint Père, Votre responsabilité est gravement engagée dans cette nouvelle et fausse conception de l’Eglise qui entraîne le clergé et les fidèles dans l’hérésie et le schisme. Si le Synode, sous Votre autorité, persévère dans cette orientation, Vous ne serez plus le Bon Pasteur. »

[8] Benoît XVI, « Lettre du 10 mars 2009 aux évêques de l’Eglise catholique », dans DC n°2421.

[9] Doc.Cath., 2-16 /09/1979, p. 756.

[10] cf. Lettre ap. Novo millennio ineunte, 57-58) DC 2001, n. 2240, p. 88. & DC numéro 2337 du 5/06/2005.

[11] Interview accordée aux revues culturelles jésuites 19 et 23 et 29 août 2013.

[12] Benoît XVI, « Lettre du 10 mars 2009 aux évêques de l’Eglise catholique », dans DC n°2421.

[13] Communiqué du Supérieur Général, Menzingen, le 7 juillet 2007 & Motu Proprio Summorum Pontificum de Benoît XVI.

[14] Lettre aux fidèles de Mgr Fellay du 24 janvier 2009.

[15] Mgr Fellay à Flavigny, le lundi 13 février 2012.

[16] Conférence de Mgr Fellay, à Lille le 7 mai 2013 à la Chapelle du Rosaire.

[17] Mgr Tissier de Mallerais, Marcel Lefebvre, une vie, Clovis, 2002, p. 589.

[18] « Les contacts qu’elle entretient épisodiquement avec les autorités romaines ont pour seul but de les aider à se réapproprier la Tradition que l’Église ne peut renier sans perdre son identité, et non la recherche d’un avantage pour elle-même, ou d’arriver à un impossible « accord » purement pratique. » Cor Unum, n° 85 octobre 2006.

[19] Mgr Fellay à Flavigny le lundi 16 février 2009 contredit Mgr Lefebvre à Ecône le 9 septembre 1988 : « Ces derniers temps, on nous a dit qu’il était nécessaire que la Tradition entre dans l’Eglise visible. Je pense qu’on fait là une erreur très très grave. Où est l’Eglise visible ? […] Il est clair que c’est nous qui gardons l’unité de la foi, qui a disparu de l’Eglise officielle. […] Ce n’est pas nous, mais les modernistes qui sortent de l’Eglise. […] Il faut donc sortir de ce milieu des évêques, si l’on veut ne pas perdre son âme. Mais cela ne suffit pas, car c’est à Rome que l’hérésie est installée. Si les évêques sont hérétiques […] ce n’est pas sans l’influence de Rome. »

[20] Écône, 8 octobre 1988.

[21] Mgr Fellay, Flavigny, 13 février 2012 & Fideliter n° 64, juil.-août 1988.

[22] Mgr Fellay, Lille le 7 mai 2013 à la Chapelle du Rosaire & Entretien de Mgr Lefebvre à Fideliter, septembre 1988 : « Nous n’avons pas la même façon de concevoir la réconciliation. C’est un dialogue de sourds. Si je vis encore un peu, et en supposant que d’ici à un certain temps Rome fasse un appel […] à ce moment-là, c’est moi qui poserai les conditions. […] Je poserais la question au plan doctrinal : « Est-ce que vous êtes d’accord avec les grandes encycliques de tous les papes qui vous ont précédés ? […] Est-ce que vous êtes en pleine communion avec ces papes et avec leurs affirmations ? Est-ce que vous acceptez encore le serment antimoderniste ? […] Si vous n’acceptez pas la doctrine de vos prédécesseurs, il est inutile de parler. Tant que vous n’aurez pas accepté de réformer le concile, en considérant la doctrine de ces papes qui vous ont précédés, il n’y a pas de dialogue possible. C’est inutile. »

[23] 80e proposition condamnée par le Syllabus, in. Alloc. Jamdudum cernimus, du 18 mars 1861.

[24] Mgr Lefebvre dans sa lettre aux futurs évêques dit : « La chaire de Pierre et les postes d’autorité de Rome étant occupés par des antichrists».

[25] Éditorial de l’abbé de Cacqueray, Fideliter, avril 2013, n°212.

[26] Interview au quotidien Repubblica, 1 octobre 2013.

[27] Mgr Fellay, Le Rocher, avril 2014.

[28] Mgr Fellay à Benoît XVI. 17 juin 2012.

[29] Entretien de Mgr Fellay à The Angelus, le 20 avril 2013 (DICI du 07/06/13)

Ce contenu a été publié dans Crise, Eglise concilaire, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.